Site Web de Vannes Agglomération

Ostréapolis, le centre d'interprétation dédié à l'huitre

Ostréapolis, le centre d'interprétation dédié à l'huitre
Situé à l’entrée de la commune du Tour du Parc, Ostréapolis sera un centre d’interprétation dédié à l’ostréiculture et plus largement aux produits de la mer. Autrement dit, un outil de découverte et de compréhension des métiers, des savoir-faire, de la production, des paysages et des écosystèmes de l’agglomération. L’ouverture de l’équipement est prévue pour l’été 2022.

La conception du projet Ostréapolis intègre une approche haute qualité environnementale

Les objectifs du projet

  • Promouvoir la filière ostréicole et générer des retombées économiques chez les professionnels par la découverte des métiers et savoir-faire
  • Faire découvrir l’huître en tant que produit de qualité (saveur, finesse, ...)
  • Créer un lieu de dialogue entre collectivités, professionnels, institutions sur les problématiques comme la qualité de l’eau, le foncier, …
  • Avoir un lieu de ressources, d’expérimentation et d’innovation (nutrition, bien être, santé, …)
  • Compléter l’offre touristique du territoire, et plus largement de la destination Bretagne Sud Golfe du Morbihan, avec un équipement structurant qui renforce l’attractivité
  • Contribuer au développement du tourisme sur les 4 saisons, et attirer les bassins de proximité sur des week end (Nantes, Rennes, …)
  • Mettre en scène le territoire à partir d’une thématique forte

Le concept

Ostréapolis permettra de valoriser la filière ostréicole et de sensibiliser différents publics (habitants, scolaires, professionnels, touristes…) à l’huître et son environnement. L’équipement sera multi-facettes (touristique, culturel, patrimonial et économique) et s’articulera autour de 3 pôles :

  • Un pôle « découverte » : expositions, animations, ateliers pédagogiques…
    Il donnera des clés de compréhension de l’ostréiculture au travers d’un parcours de découverte faisant appel à l’émotion et qui amènera le visiteur à vivre une expérience et à être acteur de sa visite. Les expositions temporaires permettront de présenter d’autres produits de la mer et d’autres thématiques.

  • Un pôle gastronomie : rencontres, ateliers, cours…
    Des partenariats seront mis en place avec des chefs restaurateurs du territoire pour l’organisation d’ateliers « cuisine » et des animations diverses.

  • Un pôle recherche : débats-conférences sur les grandes problématiques du littoral (accueil de scientifiques, thésards, experts, …), pôle d’observation et formation pour les professionnels, centre de ressources pour les étudiants, chercheurs…

L’estimation financière

Le coût global des travaux est estimé à 2.3 M€ HT (aménagements extérieurs, bâtiment, scénographie de l’exposition permanente). Des subventions extérieures pourront être sollicitées.

Une première étape avec la démolition d’un ancien château d’eau

Dans le cadre de la construction d’Ostréapolis, Golfe du Morbihan-Vannes agglomération a procédé à la démolition du château d’eau situé à l’entrée de la commune du Tour du Parc.

L’ouvrage, qui était hors-service depuis plusieurs années, a été démoli par grignotage à l’aide d’une pelle mécanique en février 2021.

À terme, cet emplacement sera dédié aux aménagements extérieurs prévus dans le projet Ostréapolis.

 

À la découverte du projet Ostréapolis

L’équipement sera dédié à l’ostréiculture et plus largement aux produits de la mer caractérisant le territoire de l’agglomération (Golfe et rivières). Le projet Ostréapolis sort de sa coquille et dévoile ses premières orientations scénographiques.

Situé à l’entrée de la commune du Tour du Parc, Ostréapolis sera le centre d’interprétation et de ressources pour l’ostréiculture de l’agglomération. Autrement dit, un outil de découverte et de compréhension des métiers, des savoir-faire, de la production, des paysages et des écosystèmes. Il valorisera la filière ostréicole et sensibilisera différents publics (habitants, scolaires, professionnels, touristes...) à l’huître et son environnement.

L’agglomération souhaite aller plus loin avec cet outil, en favorisant l’innovation de cette filière sur les plans touristique, économique et scientifique. Il s’agit de promouvoir l’équipement comme lieu de mise en réseau des acteurs, d’expérimentation et de recherches sur les différentes problématiques liées à l’ostréiculture (qualité de l’eau, foncier, valorisation des déchets).

L’HUÎTRE SE MET EN SCÈNE

L’équipement se dessine progressivement, avec côté bâti un objectif de haute qualité environnementale, comme en témoignent l’utilisation de matériaux biosourcés, allant même jusqu’à l’expérimentation d’un béton « coquillé » d’huîtres locales, réalisé avec l’université de Caen dans le cadre d’un projet européen.Côté aménagement, plusieurs espaces composeront les 900 m² de l’équipement : salle d’expositions, laboratoire, cuisine atelier, espace pédagogique pour l’accueil de groupes, lieu de rencontre et de réunions pour les professionnels.

L’exposition permanente est en cours d’élaboration en collaboration avec un comité scientifique composé de partenaires (UBS, CRC, IFREMER, Observa-toire du plancton, PNR...).

CINQ ESPACES D’IMMERSION ET D’EXPLORATION

Cinq parties sont déjà identifiées.

À commencer par « le territoire », avec un espace immersif et interactif pour se plonger dans l’environnement ostréicole.
Vient ensuite « le laboratoire » pour étudier le cycle naturel de reproduction et de croissance de l’huître.
La visite se poursuit avec les « hommes et les femmes », mettant en avant les chantiers, les villages, les bateaux...
L’occasion aussi de présenter l’histoire ostréicole du territoire à travers fresque graphique, film ou cabinet de curiosité.
Quatrième espace : « les mille et une vie de l’huître » présentera la construction d’Ostréapolis, la valorisation des coproduits, l’huître dans l’art ou encore différentes recettes d’huîtres.
Et pour clore le parcours, les visiteurs pourront vivre une expérience immersive au sein d’une huître géante avec un dispositif sonore et une rétroprojection.

Il faudra patienter jusqu’à l’été 2022 avant que l’équipement ouvre ses portes.