Site Web de Vannes Agglomération

Le pôle d’échanges multimodal de Vannes

PEM

Dans le cadre de son Plan de Déplacements Urbains (PDU), l’agglomération, appuyée de nombreux partenaires (État, Région, Département, Ville de Vannes, SNCF Gares & Connexions, SNCF Réseau, SNCF Immobilier) a engagé depuis plusieurs années une étude pour aménager un Pôle d’Échanges Multimodal (PEM) à la gare de Vannes. Cette étude pré-opérationnelle a abouti en 2018 à l’élaboration d’un schéma fonctionnel d’aménagement, acté par l’ensemble des partenaires.

La confirmation de l’engagement des différents acteurs dans ce projet doit désormais se traduire au travers de la signature d’un protocole de gouvernance, objet de la présente rencontre. Ce protocole aura vocation à devenir prochainement un contrat de pôle définitif, dès lors que les éléments fonciers et financiers auront été affinés.

Le contexte du projet

Dans l’objectif de promouvoir les modes de transports alternatifs à l’automobile et de répondre à l’objectif régional de mailler le territoire breton de Pôles d’Échanges Multimodaux sur les sites des gares TGV, une étude pré opérationnelle a été engagée en juin 2012, pour :  

  • Aménager un Pôle d’Échanges Multimodal moderne, fonctionnel et accessible à tous et adapter en conséquence l’aménagement de son quartier d’insertion
  • Faciliter les déplacements alternatifs à la voiture, pour les personnes comme pour les biens, en organisant les différents systèmes de transport de façon claire et pertinente.
  • Renforcer le positionnement de la gare dans son quartier ainsi que, de manière plus globale, dans la ville et l’agglomération, voire au-delà.

Cette étude s’est inscrite initialement dans le cadre du programme Bretagne à Grande Vitesse (BGV) dont les objectifs prioritaires étaient de positionner les pointes bretonnes à 3 heures de Paris en train et d’améliorer globalement l’accessibilité de la Bretagne. La mise en œuvre de ce programme a permis à la Gare de Vannes de connaître un gain de temps de plus de 40 minutes depuis et vers Paris, et de bénéficier d'une augmentation sensible du nombre de voyageurs la fréquentant.

Les aménagements prévus

pem

AU SUD-OUEST l’aménagement consiste en :

  • L’urbanisation à vocation tertiaire de la parcelle à proximité du giratoire de la Gare
  • L’aménagement d’un premier parking géré par Gares & Connexions en lieu et place de l’actuel parking payant municipal
  • Le prolongement du parvis jusqu’au pied de de passerelle Sud pour pacifier davantage les déplacements piétons et donner plus de lisibilité aux taxis.
  • La requalification de l’avenue Favrel et Lincy, incluant la création de voiries bus en site propre, l’intégration de cheminements cyclables et le déplacement du giratoire Cadoret pour une meilleure insertion de la passerelle
  • L’urbanisation à vocation tertiaire de la parcelle de l’actuelle Gare routière.
  • Le réaménagement du bâtiment voyageurs et la modernisation de l’information destinée aux voyageurs
  • La requalification des quais (bandes d’éveil de vigilance & marquises)

AU SUD-EST l’aménagement consiste en :

  • La création d’une nouvelle Gare routière, composée de 10 quais répondant aux normes d’accessibilité, et 4 quais de réserve.
  • La création d’un parking d’environ 170 places spécifiquement dédiées aux abonnés TER dans le prolongement de la Gare routière.
  • Le réaménagement des espaces publics du giratoire Cadoret au giratoire de l’Hôpital, afin de pacifier les circulations douces aux abords de la Gare

AU NORD-OUEST l’aménagement consiste en :

  • Le maintien des 168 places de stationnement, avec possibilité d’urbanisation ultérieure de ces parcelles tout en maintenant du stationnement destiné aux usagers du PEM.
  • La réalisation d’un parking payant de 294 places géré par Gares & Connexions, en lieu et place de la halle existante ayant vocation à être démolie.
  • La réalisation d’un tourne-à-droite sur l’avenue Wilson, et le réaménagement concomitant de la rue de Strasbourg (prévue hors projet de PEM)

NB : figure sur ce schéma fonctionnel le prolongement de l’actuel passage souterrain. Si cet aménagement n’a pas été retenu à court terme, les partenaires se sont toutefois accordés sur la nécessité de se laisser la possibilité de le réaliser.

AU NORD-EST l’aménagement consiste en :

  • La réalisation d’une poche de stationnement d’environ 60 places réservée aux loueurs de voiture
  • Le maintien dans un premier temps d’une zone dédiée à la maintenance ferroviaire, laquelle pourra à terme être urbanisée.

Ces différents aménagements gravitent autour d’un élément structurant :

  • La passerelle piétons-vélos accessible aux Personnes à Mobilité Réduite, qui permettra de fédérer les quartiers situés de part et d’autre du faisceau ferroviaire.
  • L’aménagement des pieds de passerelle correspondants, sur le format de deux placettes

Le projet intégrera l’ensemble des fonctionnalités « Mobilité » attendues sur ce type d’équipement :

  • Des places de stationnements pour les Personnes à Mobilité Réduite
  • Des places de stationnements vélos aux abords du Bâtiment voyageurs
  • Des places spécifiquement dédiées à la dépose-minute
  • Les taxis quant à eux seront maintenus à leur emplacement actuel.

Les acteurs du PEM

De nombreux partenaires techniques et/ou financiers sont impliqués dans ce projet :

L’Europe, dans le programme Opérationnel Régional FEDER/FSE pour la période 2014-2020, les pôles d’échanges multimodaux peuvent s’inscrire dans l’Axe 3- Soutenir la transition énergétique et écologique de la Bretagne, Objectif spécifique 3.3 – Augmenter le nombre d’utilisateurs des modes de transport durables en Bretagne, Action 3.3.1 – Soutenir le développement de l’inter- et de la multi-modalité. Ces projets pourront être accompagnés dans le cadre des Investissements Territoriaux Intégrés (ITI), qui permettront à l’échelle de chacun des 21 Pays bretons, de préflécher du FEDER au service de la mise en œuvre des stratégies des Pays.

L’Etat, représenté par la DREAL : L’intervention de l’Etat, dans le cadre du CPER 2015-2020, portera uniquement sur l’accessibilité aux quais pour les personnes à mobilité réduite (PMR), en l’occurrence sur la réfection des bandes d’éveil de vigilance sur les quais

La Région sera financeur du projet :

  • Au titre du CPER :
    • 30 % des investissements à réaliser pour permettre une bonne accessibilité des voyageurs aux quais ferroviaires (BEV, info voyageurs)
    • 20 % du bâtiment voyageurs
    • 80 % de l’aménagement de places de stationnement réservées aux usagers abonnés TER dont la pose d’un barrièrage compatible avec le système KorriGo géré par SNCF TER
  • Au titre du Contrat de Partenariat Europe Région-Pays : une enveloppe sera fléchée sur les fonctionnalités urbaines, notamment sur la passerelle.

Le Département sera également financeur du projet, puisqu’il a décidé d’une contribution forfaitaire d’un montant d’1,5M€ afin pour les travaux qui seront réalisés en faveur de l’accessibilité des Morbihannais au PEM et de l’intermodalité de la gare.

Golfe du Morbihan - Vannes agglomération sera le plus important financeur du projet. Elle assurera la coordination des maitrises d’ouvrages, et assurera le pilotage du projet des études préalables à sa mise en œuvre opérationnelle, en intégrant les phases de procédures réglementaires.

La Ville de Vannes sera partenaire technique et financier du PEM. Elle a fixé sa participation à 3M€. Elle assurera notamment la maitrise d’ouvrage des travaux de voirie.

SNCF Gares & Connexions financera le réaménagement des parkings qu’elle gérera de part et d’autre du faisceau ferroviaire, y compris le parking des loueurs automobiles. Elle prendra également en charge 20% du rez-de-chaussée du bâtiment voyageurs.

SNCF Réseau sera un partenaire essentiellement technique du PEM, notamment pour la question de la passerelle interurbaine, en sa qualité de propriétaire foncier du domaine ferré. Il sera l’interlocuteur pour toutes les interventions à proximité de son foncier ou sur celui-ci.

SNCF Immobilier sera un partenaire technique du PEM, étant donné qu’il dispose d’un important foncier au Nord de la Gare. Des mises à disposition ou des cessions foncières avec différents partenaires devront être opérées avec SNCF Immobilier dans le cadre du projet.

Le budget

Le projet est estimé en première approche à 19 M€ H.T. (Maitrise d’œuvre, maitrise d’ouvrage et aléas inclus). Ne sont pas intégrées à ce montant, les cessions foncières qui devront être déterminées avant la signature du contrat de pôle définitif, et d’éventuelles dépollutions qui n’auraient pas été identifiées jusqu’à présent.

Golfe du Morbihan-Vannes agglomération sera le plus important contributeur du projet, car sa participation sera établie, déduction faite de celles des autres partenaires. A ce stade, sa participation est évaluée en première approche à 8,6 M€.

Planning prévisionnel

L’année 2019 sera consacrée au concours de maitrise d’œuvre de la passerelle, afin de pouvoir finaliser le plan masse du projet (la passerelle étant l’élément clé du projet, elle conditionne le positionnement des autres ouvrages à réaliser). Il conviendra parallèlement d’engager une mission de géomètres pour déterminer l’ensemble des propriétés cessibles dans le périmètre du projet.

A cette issue, l’ensemble des partenaires devront pouvoir signer un contrat de pôle définitif.

Aucune échéance n’est pour l’instant fixée s’agissant des procédures réglementaires et des ouvrages à réaliser, toutefois, il est souhaité une mise en œuvre opérationnelle avant 2025.