Site Web de Vannes Agglomération

Le pôle d’échanges multimodal de Vannes

PEM

Afin de promouvoir les modes de transports alternatifs à l’automobile et de répondre à l’objectif régional de mailler le territoire breton de Pôles d’Echanges Multimodaux (PEM) sur les sites des gares TGV, Golfe du Morbihan Vannes-agglomération a engagé depuis plusieurs années une étude pré-opérationnelle pour aménager un PEM moderne, fonctionnel et accessible à tous, sur le site de la gare de Vannes.

Cette étude, ponctuée de multiples rebondissements techniques (servitude militaire à lever, remaniement du scénario à la demande de certains partenaires, remise en cause de certaines cessions foncières au fil du temps, …), a finalement abouti au cours des derniers mois, à la définition d’un scénario d’aménagement répondant aux attentes et aux intérêts des différents partenaires.

Les enjeux du projet

  • Une intermodalité renforcée et une optimisation des interconnexions
  • Une plus grande lisibilité du stationnement en fonction des usages de chacun
  • Une urbanisation permettant de donner une véritable identité au quartier de la Gare et de répondre aux besoins en immobilier à vocation tertiaire sur le territoire aggloméré
  • Une gare plus attractive au cœur d’un quartier plus fonctionnel

Les aménagements prévus

Pour répondre aux différents objectifs du projet, le scénario envisagé prévoit les aménagements suivants :

  • Une passerelle vélos-piétons et l’aménagement des pieds de passerelle (sur le format de deux placettes) permettant de fédérer les quartiers de part et d’autre du faisceau ferroviaire ;
  • La requalification de l’avenue Favrel et Lincy, incluant la création de voiries bus en site propre et le déplacement du giratoire Cadoret pour une meilleure insertion de la passerelle
  • Le déplacement de l’actuelle gare routière au nord de l’avenue Favrel et Lincy, permettant d’uniformiser les fonctionnalités « transports » du côté du bâtiment voyageurs de la gare, et permettant également d’étendre le nombre de quais et de les rendre accessibles ;
  • La création de stationnements dédiés aux abonnés TER ;
  • Le la relocalisation et la création de 171 places de stationnement supplémentaires de part et d’autre du faisceau ferroviaire, permettant de répondre aux attentes des usagers ;
  • La création d’une zone de stationnement dédiée aux loueurs, permettant d’apporter plus de lisibilité aux usagers ;
  • Le maintien de la zone taxis à son emplacement actuel ;
  • L’aménagement de places pour les personnes à mobilité réduite (PMR) et pour la dépose minute, ainsi que des stationnements vélos, aux abords du bâtiment voyageurs.
  • Le réaménagement du bâtiment voyageurs et la modernisation de l’information voyageurs
  • La requalification des quais (accessibilité, peinture, …)

 

pem

La reconfiguration des différents espaces permettra en outre l’urbanisation du foncier de l’actuelle gare routière (en face du bâtiment voyageurs) et d’une parcelle située à l’Ouest de ce même bâtiment. Ces deux espaces auront une vocation tertiaire.

Indépendamment du projet détaillé ci-dessus, la requalification de la rue de Strasbourg au Nord de la gare sera réalisée sous maitrise d’ouvrage de la ville de Vannes. Le projet de PEM prévoit de profiter de cette requalification pour inscrire l’aménagement d’un tourne-à-droite sur l’avenue Wilson, lequel permettra de fluidifier la circulation au Nord de la gare.

Les partenaires

Aujourd’hui, le projet d’aménagement va être arrêté au travers d’un protocole de gouvernance, définissant l’engagement de chacun des partenaires. Ce protocole prendra la forme d’un contrat de pôle en 2019, dès lors que les éléments fonciers et financiers auront été affinés.

Golfe du Morbihan-Vannes agglomération, coordonnateur du projet, sera le plus important contributeur de cet aménagement, étant donné que sa participation sera établie, déduction faite de celles des autres partenaires.

Le budget

A ce jour, le projet est estimé à 19 M€ H.T. (maîtrise d’œuvre, maîtrise d’ouvrage et aléas inclus, hors cessions foncières et éventuelles dépollutions qui n’auraient pas été identifiées jusqu’alors). A ce stade du projet, la participation attendue des différents partenaires se décompose de la manière suivante :

  • Europe : ITI FEDER -> 1 M€ (5,3 %)
  • État : Fonds Accessibilité -> 0,23 M€ (1,2 %)
  • Région : CPER -> 1,16 M€ (6,1 %) + Contrat de Partenariat  -> 0,85 M€ (4,5 %)
  • Département - >1,5 M€ (8 %)
  • Ville de Vannes -> 3 M€ (16 %)
  • SNCF -> 2,66 M€ (14%)
  • Golfe du Morbihan - Vannes agglomération -> 8,6 M€ (45,3 %)