Site Web de Vannes Agglomération

Le pôle d’échanges multimodal de Vannes

PEM

Dans la continuité de son plan de déplacements urbains (PDU), l’agglomération, appuyée de nombreux partenaires, a engagé des études pour aménager un pôle d’échanges multimodal (PEM) à la gare de Vannes. Ce projet de 15 millions d’euros (montant estimatif hors coûts induits) s’inscrit dans le cadre du programme Bretagne à grande vitesse (BGV), dont l’objectif prioritaire est de positionner les pointes bretonnes à 3 heures de Paris en train. Dès cette année, les voyageurs embarquant depuis Vannes mettront 2 h 30 pour rejoindre la capitale, soit 40 minutes gagnées sur la durée actuelle.

Grâce à cet aménagement, la gare de Vannes devrait voir sa fréquentation fortement augmenter. Selon les estimations de la SNCF, le nombre de voyageurs passerait à 2,5 millions d’ici à 2020 ; contre 1,2 million il y a 10 ans. Le projet prévoit, par ailleurs, d’élargir considérablement l’offre de modes de transport à disposition des habitants et des voyageurs dans la zone de la gare. Le site proposera 800 places de stationnement automobile supplémentaires (soit 30 % de plus qu’actuellement) et, dans un premier temps, 200 places de stationnement vélo.

Les enjeux du projet

  • renforcer l’intermodalité et optimiser les interconnexions entre les différents modes de déplacements
  • proposer une plus grande lisibilité du stationnement en fonction des usages de chacun
  • programmer une urbanisation maîtrisée et phasée permettant de s’adapter à l’évolution du marché
  • aménager une gare plus attractive au cœur d’un quartier plus fonctionnel

Les aménagements prévus

Une passerelle inter-quartiers

Elle reliera le Nord et le Sud de la gare et facilitera le déplacement des usagers et des habitants.

Une nouvelle gare routière

Elle permettra d’une part de répondre à la nécessité de rendre les futurs quais accessibles aux personnes à mobilité réduite, et d’autre part de répondre aux besoins de créer davantage de quais à même d’accueillir les flux supplémentaires de voyageurs.

Des stationnements

Des stationnements gratuits sont prévus au Nord de la gare et seront suffisamment dimensionnés pour répondre à la demande croissante des usagers qui utilisent quotidiennement le train dans le cadre de leurs déplacements domicile-travail. À long terme, ces espaces pourront être urbanisés tout en maintenant le stationnement existant.

Des stationnements de différentes natures sont également programmés au Sud : des places « courte durée » et « dépose minute » notamment. Celles situées au plus près du bâtiment voyageurs seront payantes. Des stationnements seront réservés aux taxis.

Sur l’ensemble du site, des places réservées aux vélos sont prévues.

Un front urbain bâti

Construit à l’Ouest et devant le bâtiment voyageurs, il permettra d’accueillir de nouvelles activités sur le secteur gare. Grâce à ces nouvelles fonctionnalités, le quartier bénéficiera d’une réelle identité tout en renforçant son lien avec le cœur de ville. Dès lors, la gare confortera son rôle de porte d’entrée de l’agglomération.

Une restructuration de l’avenue Favrel et Lincy

Pour conforter la place des modes alternatifs à l’automobile, un réaménagement de l’avenue est envisagé. Une voie de bus sera aménagée en intégralité dans le sens Est-Ouest, et partiellement devant le bâtiment voyageurs dans le sens inverse. Une bande cyclable sera également créée dans les deux sens de circulation et la place du piéton sera confortée. Ces nouveaux aménagements permettront d’assurer un plus grand partage de la voirie entre les différents modes de déplacement.

Le réaménagement de la rue de Strasbourg

La rue sera réaménagée, conformément au programme initialement envisagé par la ville de Vannes,  et intègrera également un tourne-à-droite sur l’avenue Wilson pour apporter davantage de lisibilité au réseau viaire sur le Nord gare.

L’aménagement d’une placette

Une placette pourra voir le jour dans l’hypothèse d’une prolongation future de l’actuel souterrain donnant accès aux quais de la gare.