Site Web de Vannes Agglomération

Actualités

VICE-CHAMPIONS D'EUROPE !

Sports et loisirs
08/10/2020
VCE
Ancien skipper du Team Golfe du Morbihan, Quentin Delapierre évolue avec Manon Audinet en Nacra 17, catamaran de sport volant à foil. Qualifié pour les JO 2021, l'équipage a bénéficié d'un soutien de l'agglomération depuis 2019.

Les conditions météos spécifiques des plans d'eau intérieurs ont donné du fil à retordre à nos deux sportifs. En effet, le vent très instable tout au long de la semaine a été un vrai casse-tête pour le comité de course, qui a souvent eu du mal à mouiller un parcours correct, engendrant de longues heures d'attente pour les équipages. "C'était complexe de faire marcher le bateau au mieux et de sortir la tête à l'extérieur. Et avec Manon nous avons vraiment bien fonctionné sur les passages de relai tactique." remarque Quentin, qui avoue avoir trouvé un très bon fonctionnement avec sa co-équipière. 

Le duo a fait preuve d'une belle régularité dans ces conditions, en témoigne leur plus mauvaise manche de 13e, remarquable dans cette flotte dense et au niveau proche de celui des prochains Jeux Olympiques. "La fin de la régate était vraiment intéressante parce qu'il peut clairement y avoir ce genre de scénario aux Jeux. Avec cinq bateaux qui peuvent décrocher une médaille sur la dernière manche. Sur des bords de vent arrière, on a une petite avance sur la concurrence. Avec l'italien, nous marchons très vite ! C'est un point fort que l'on garde. Au près, nous avons réussi à modifier notre comportement et cela nous a ouvert de nombreuses portes au niveau tactique. Hier, cela a été la meilleure journée que l'on ait jamais faite depuis que l'on navigue ensemble. D'habitude on a toujours une manche qui vient casser le bon rythme de la journée. Et là, nous avons été bons sur toutes les courses." poursuit Quentin. 

Bien sûr, le duo a connu quelques petites mésaventures qui auraient pu lui coûter cher. Le stick qui permet de diriger la trajectoire du bateau qui casse en pleine manche, un dessalage à l'échauffement 5 minutes avant un départ..."Sur une manche, on est dans le match pour faire dans les trois premiers et je casse le stick. On fait tout le dernier bord de portant en mode dégradé où je suis accroupi pour tenir le morceau qui reste et il n'y a que Manon pour faire marcher correctement le bateau. On a eu peur mais ce qui était cool c'est qu'on a réussi à rester concentrés et on ne perd qu'une seule place au final." raconte le barreur. 

Le bilan de ce retour à la compétition est donc très positif. Après une belle quatrième place sur le Championnat du Monde en février dernier, le duo concrétise sa progression. En effet, après une longue période sans confrontation due à la crise sanitaire, le duo avait à coeur de marquer les esprits sur le seul championnat de la fin de saison. Objectif rempli ! 

Quentin et Manon seront à Quiberon dès la semaine prochaine pour un nouveau bloc d'entraînement, puis iront à Lanzarote pour retrouver de la grosse mer, du vent stable, des conditions similaires au plan d'eau des futurs Jeux Olympiques, à Enoshima.