Site Web de Vannes Agglomération

Actualités

Le secteur hospitalier s’engage dans la transition énergétique aux côtés de l’agglomération

Environnement
09/12/2020
in
L’agglomération vient de signer une convention avec 3 établissements hospitaliers du territoire : le Centre Hospitalier Bretagne Atlantique à Vannes, l’Établissement Public de Santé Mentale et le SILGOM à Saint-Avé.

L’objectif : les accompagner dans la réduction de l’impact environnemental de leurs activités. Concrètement, chaque établissement signataire s’engage à mettre en œuvre un plan d’actions, (selon ses ressources et ses moyens) en termes de gestion des déchets, de l’énergie, de l’eau et de mobilités. De son côté l’agglomération, leur propose son appui technique et méthodologique, afin d’atteindre leurs objectifs.

Signature de la convention d’engagement le 9 décembre. En présence de David Robo , Président de Golfe du Morbihan-Vannes agglomération, M. Couturier Directeur Général du CHBA,  M. Bénard Directeur Général de l'EPSM et M. Le Corff Directeur de SILGOM.

Un partenariat qui marque le début d’une dynamique collective permettant d’atteindre les objectifs ambitieux fixés dans le PCAET de l’agglomération.

L’agglomération coordonnatrice de la transition énergétique

L’agglomération a validé en 2020 son plan climat-air-énergie territorial (PCAET). Cet outil de planification, mis en place pour une durée de 6 ans, vise à animer et coordonner la transition énergétique du territoire. Sa finalité est à la fois stratégique et opérationnelle. Il prend en compte l’ensemble de la problématique climat-air-énergie autour de plusieurs axes d’actions :

  • La réduction des émissions de gaz à effet de serre
  • L’adaptation du territoire au changement climatique 
  • La sobriété énergétique 
  • La qualité de l’air 
  • Le développement des énergies renouvelables (EnR)

Devenir un territoire à énergie positive en 2050, tel est le cap du PCAET de l’agglomération. Pour ce faire, des objectifs principaux ont été identifiés :

  • La diminution de 30% des consommations énergétiques en 2030 par rapport à 2010, en agissant dans les secteurs du logement, du tertiaire et du transport
  • La baisse de 35% des gaz à effet de serre en 2030 
  • La production de 32% d’énergies renouvelables en 2030 basée notamment sur le solaire et la biomasse, contre 4,5% actuellement 
  • L’adaptation au changement climatique, notamment par l’intégration de la santé dans les opérations d’aménagement, la place de la nature en ville 
  • La préservation des ressources matière par le développement des démarches de lutte contre le gaspillage 
  • La préservation des ressources en eau par sa gestion locale intégrée 
  • La mise en place d’actions de séquestration de carbone 
  • La valorisation de circuits courts 
  • La sensibilisation et la mobilisation des acteurs du territoire : habitants, entreprises, administrations, associations

Le PCAET est de fait très transversal dans ses approches et son plan d’actions rejoint d’autres politiques publiques, notamment celle liée aux mobilités. Le plan de déplacements urbains de l’agglomération, prévoit d’ailleurs de réduire la part modale de l’automobile à 47% à l’horizon 2030, soit plus de la moitié des déplacements effectués autrement qu’en voiture solo.

Des premières conventions qui amorcent une dynamique locale

En tant que chef de file de la transition énergétique au niveau local, l’agglomération cherche à mutualiser les efforts et à coordonner les actions menées par les acteurs de son territoire. Ce premier partenariat avec 3 établissements hospitaliers est une parfaite illustration de cette démarche. Il marque également le début d’une dynamique collective permettant d’atteindre les objectifs ambitieux fixés dans le PCAET.