Site Web de Vannes Agglomération

Actualités

Le PAILLAGE, un allié pour nourrir le jardin

Déchets
17/11/2021
in
Protection végétale totalement naturelle et gratuite, le paillage enrichit la terre et facilite le jardinage en limitant des déchets. Découvrez comment valoriser vos tontes de pelouses, tailles de haies et feuilles mortes.

La tonte de pelouse.

  • La tonte de pelouse peut être réutilisée ailleurs dans le jardin.
    La faire sécher une demi-journée au soleil et de l’utiliser pour pailler au pied des arbustes, par exemple, entre les fleurs ou bien sûr dans votre potager. Cela permet également de limiter la pousse des herbes indésirables, tout en nourrissant le sol.
  • La tonte « mulching » permet de laisser la pelouse sur place pour nourrir le sol.
    On coupe finement l’herbe et on la laisse sur place. Si on n’a pas de tondeuse qui dispose de cette fonction, il suffit de tondre une 1ère  fois en laissant l’herbe coupée sur place, puis de repasser une 2e fois le lendemain pour la broyer.
    L’opération est très rapide et apporte de nombreux avantages pour la vie du sol qui se nourrit de l’herbe coupée, riche en azote. La pelouse devient donc plus verte, avec moins de mousse et d’herbes indésirables.

Les branchages.

  • Une 2e vie pour les branches coupées.
    Si vous disposez d’un broyeur ou si vous faites appel au service de broyage à domicile, c’est évidemment une solution pour les grosses branches, que vous pourrez utiliser comme paillage.
    L’autre alternative est de faire des petits tas que l’on place sous la haie pour proposer des abris pour la biodiversité. Il est possible également de les faire sécher pour s’en servir dans la cheminée ou son barbecue.
  • Pour les petites branches, qui font le diamètre d’un doigt, on peut simplement les broyer à la tondeuse.
    Elles sont ensuite nettement moins volumineuses et peuvent être utilisées comme paillis.

Les feuilles mortes.

Broyées à la tondeuse, elles peuvent être utilisées comme paillis. Elles seront moins volumineuse et ne seront plus emportées par le vent.

Bon à savoir : une 1 h passée à recycler des végétaux et faire du paillage, c’est 10 h gagnées en entretien et en déplacements.

Plus besoin :

  • d’aller acheter du paillis, du compost ou de l’engrais, désormais inutile (l’essentiel étant fourni pas la matière en décomposition),
  • de bécher et désherber,
  • d’arroser fréquemment durant l’été car le paillis conserve la fraîcheur…

Aller + loin : Broyage, compostage, paillage