Site Web de Vannes Agglomération

Institution

Le schéma directeur des transports collectifs

Le réseau Kicéo continue d'évoluer

En lien avec les réflexions menées dans le cadre des révisions du SCOT (schéma de cohérence territoriale) et du PLH (programme local de l’habitat) d’une part et dans le cadre du renouvellement du contrat de délégation de service public transport  (DSP) d’autre part, l'ancienne intercommunalité Vannes agglo a lancé en février 2014 une mission d’étude, confiée au bureau d’étude ITER, sur l’élaboration d’un schéma directeur des transports collectifs (SDTC) sur la période 2016-2020. Le SDTC a vocation à définir la future image du réseau de transport de l'agglomération dans le cadre du périmètre de l’agglo avant fusion et les étapes de mise en œuvre pour y parvenir.

Les enjeux généraux de la démarche étaient :

  • la poursuite de l’optimisation du réseau Kicéo
  • l’évolution de l’offre et de la qualité de service en lien avec le développement planifié du territoire pour que les objectifs ambitieux de fréquentation des transports inscrits au plan de déplacements urbains (PDU) soient atteints

Le document d’orientations que représente ce schéma repose sur les 4 grands principes suivants :

1. Une révision de l’architecture du réseau urbain :

  • qui propose des solutions de dessertes pour répondre à la question de la multipolarité existante et à venir du coeur d’agglomération tout en préservant l’accessibilité de l’hyper-centre
  • qui s’appuie sur une architecture de pôles "portes d’entrée"
  • qui améliore le réseau existant par des aménagements de dessertes internes à certaines communes
  • qui permet de connecter le réseau Kicéo à un système d’aires multimodales existantes ou à créer

2. Un renforcement de l’offre régulière périurbaine existante ciblée pour les actifs.

3.  Une extension du système de transport à la demande pour répondre aux besoins de déplacements de proximité entre communes, hors scolaires.

4. Une meilleure intégration de l’ensemble des modes de déplacements pour favoriser l’intermodalité.

La mise en œuvre des orientations de ce schéma est déclinée en 3 étapes s’échelonnant jusqu’en 2020.