Site Web de Vannes Agglomération

Actualités

Jardinage : comment gérer efficacement ses tailles de végétaux

Déchets
13/04/2020
ImgNull
Avec le retour du printemps, de nombreux jardiniers profitent de ce confinement pour s’occuper du jardin, améliorer l’état de la pelouse et prendre soin des arbres.

Que faire alors de ces végétaux lorsque les déchèteries sont fermées ? Il existe des moyens pour les recycler facilement.

Laisser les tontes de pelouse sur place pour nourrir le sol

La solution la plus simple est la tonte « mulching ». On coupe finement l’herbe et on la laisse sur place. Si on n’a pas de tondeuse qui dispose de cette fonction, il suffit de tondre une première fois en laissant l’herbe coupée sur place, puis de repasser une deuxième fois le lendemain pour la broyer.

L’opération est très rapide et apporte de nombreux avantages pour la vie du sol qui se nourrit de l’herbe coupée, riche en azote. La pelouse devient donc plus verte, avec moins de mousse et d’herbes indésirables.

Utiliser les tontes de pelouse en paillis

L’autre option est de garder la tonte de pelouse pour la réutiliser ailleurs dans le jardin. L’idéal étant de la faire sécher une demi-journée au soleil et de l’utiliser pour pailler au pied des arbustes, par exemple, entre les fleurs ou bien sûr au potager. Cela permet également de limiter la pousse des herbes indésirables, tout en nourrissant le sol.

Une 2e vie pour les branches coupées

Si vous disposez d’un broyeur, c’est évidemment une solution pour les grosses branches. L’autre alternative est de faire des petits fagots liés joliment avec un fil de fer, que l’on place sous la haie pour proposer des abris pour la biodiversité. Il est possible également de les faire sécher pour s’en servir dans la cheminée ou son barbecue. Pour les petites branches, qui font le diamètre d’un doigt, on peut les broyer à la tondeuse.
Elles sont ensuite nettement moins volumineuses et peuvent être placées sous la haie, en guise de paillis.

1 heure = 10 heures

Une heure passée à recycler des végétaux, c’est dix heures gagnées en entretien.
En utilisant efficacement ses déchets verts, il n’est plus nécessaire :

  • d’aller acheter du paillis, du compost ou de l’engrais, désormais inutile
  • de bécher et désherber ou très peu, l’essentiel étant fourni pas la matière en décomposition
  • d’arroser fréquemment durant l’été car le paillis conserve la fraîcheur…

Vous trouverez énormément de ressources sur le web pour adapter au mieux les pratiques selon les caractéristiques de votre jardin et celles de la saison.
Pour exemple :

Foire aux questions

Pourquoi les déchèteries sont-elles fermées ?
Avec le confinement mis en place depuis le 17 mars, l’apport en déchèteries ne fait pas partie des 5 motifs de déplacements autorisés.
Par ailleurs, les déchèteries accueillent des déchets qui peuvent être stockés à domicile sans nuisances (meubles, électroménager, cartons…). À savoir que toute la chaîne de traitement des déchets est impactée.
En effet, les entreprises des filières de traitement vers lesquelles les déchets sont évacués sont elles aussi fermées.
Enfin, cette fermeture, appliquée par les collectivités, permet également de mobiliser le personnel sur d’autres activités prioritaires comme la collecte des ordures ménagères.

Rappel de bonne conduite : Les végétaux ne doivent en aucun cas être déposés dans les bacs ordures ménagères ou recyclables ainsi que dans les conteneurs enterrés.
Pensons aux équipes de collecte qui sont à pied d’œuvre afin d’assurer une continuité de services...inutile de surcharger leur travail.

Que faire de sa tonte de pelouse ?
La tonte de pelouse peut être utilisée en paillage dans son jardin (massifs, pied d’arbres ou de haies), ou en compostage (en tas ou dans un composteur).
Vous pouvez retrouver tous les conseils sur le guide  « mon jardin zéro déchets ».
La tonte de pelouse ne doit en aucun cas être déposée dans les bacs ordures ménagères ou recyclables ainsi que dans les conteneurs enterrés.
Pensons aux équipes de rippeurs qui sont à pied d’oeuvre afin d’assurer une continuité de services...inutile de surcharger leur travail.

Pourquoi ne pas organiser une collecte des déchets verts en porte à porte ?
Tous les moyens humains et matériels sont mobilisés prioritairement sur la collecte des ordures ménagères. Il n’est donc pas possible de déployer un nouveau service à domicile, pour des végétaux qui peuvent être stockés ou valorisés dans les jardins.

Est-il possible de brûler ses déchets (verts et cartons) ?
Non, il est toujours strictement interdit de brûler les déchets chez soi, quelque soit leur nature. 
Pour rappel : le brûlage des végétaux à l’air libre, y compris en incinérateur de jardin, est interdit en tout temps, tout lieu, toute circonstances et est passible d’une amende de 450 €. (Circulaire ministérielle du 18/11/2011).
Cette interdiction vaut pour les particuliers, les établissements publics et les entreprises du paysage. A noter que les conséquences du brûlage sur notre santé et notre environnement sont réelles. En effet, ces brûlages émettent de nombreux composés toxiques (métaux, dioxines, particules, etc.).
À titre d’illustration, 50 kg de déchets verts brûlés émettent autant de particules que 9 800 km parcourus par une voiture diesel récente en circulation urbaine.